fbpx

Les déplacements en Arabie saoudite, tout ce qu’il faut savoir

 Les déplacements en Arabie saoudite, tout ce qu’il faut savoir

Se déplacer en voiture en Arabie saoudite reste le moyen de transport le plus pratique. Les réseaux de transports en communs sont encore en développement aussi bien à Riyadh qu’à Jeddah.
Que vous soyez déjà installé en Arabie saoudite ou en cours d’installation, vous vous posez certainement des questions concernant la conduite et vos futurs déplacements en voiture. Comment se déplacer en voiture, comment transférer son permis de conduire, quelles sont les règles de la circulation, est-il préférable de louer ou d’acheter une voiture ?
Retrouvez quelques réponses à vos questions dans notre article concernant le déplacement en Arabie saoudite.

Nous ne le répéterons jamais assez, soyez prudent sur la route, le trafic routier en Arabie saoudite est dense et peut-être chaotique, en particulier dans les zones urbaines et pendant les heures de pointe.

Voici quelques points importants à connaître concernant le trafic routier en Arabie saoudite :

1) La conduite en Arabie saoudite

Le réseau routier et autoroutier est généralement bien entretenu en Arabie saoudite, mais le comportement de certains conducteurs peut être considéré comme irresponsable. Certains chauffeurs semblent parfois oublier que la route est partagée et adoptent un comportement agressif. Dans ce contexte, conduire un gros 4×4 ou un SUV peut être considéré comme une mesure de sécurité.

Cependant, il est important de noter que le réseau routier est en constante amélioration et évolution, en particulier sur les routes principales. Il est donc essentiel d’être prudent et de respecter les limitations de vitesse en vigueur. Des mesures de sécurité telles que l’installation de radars et de caméras de contrôle contribuent également à améliorer la sécurité routière.

Il est essentiel de respecter ces règles de conduite pour assurer votre sécurité et celle des autres sur les routes en Arabie saoudite.

2) Se déplacer en voiture à Riyadh et Jeddah

3) Les conditions pour conduire et transférer son permis de conduire

• Transférer son permis de conduire

Effectuer l’échange de votre permis de conduire français en Arabie saoudite peut présenter une première difficulté majeure. En effet, le permis de conduire rose n’est plus échangeable contre un permis saoudien. Pour éviter d’avoir à repasser* le permis de conduire, il est important d’avoir effectué au préalable l’échange de votre ancien permis contre le nouveau format carte de crédit en France.

Pour entamer le processus d’échange, vous devrez faire une demande de relevé d’information restreint (RIR) auprès de la Préfecture qui vous a délivré votre permis de conduire en France. Une fois en possession du RIR, vous devrez vous rendre à l’Ambassade de France en Arabie saoudite pour faire certifier conforme une copie de votre permis de conduire.

Par la suite, cette copie certifiée conforme devra être traduite en arabe et légalisée par le Ministère saoudien des Affaires étrangères (MOFA). Ces étapes sont essentielles pour pouvoir obtenir un permis de conduire saoudien sans avoir à repasser l’examen de conduite.

Lorsque vous êtes prêt à convertir votre permis de conduire, vous pouvez prendre rendez-vous avec le « MOI Traffic Department » via l’application ABSHER. Ce rendez-vous est nécessaire pour entamer le processus de conversion de votre permis.

*Cependant, si vous possédez toujours le permis de conduire rose, vous devrez suivre quelques étapes supplémentaires. Tout d’abord, vous devrez prendre des leçons de conduite, dont la durée peut varier de 6 à 30 heures, en fonction de votre évaluation de conduite. Après avoir réussi cette évaluation, vous devrez passer un test du code de la route, suivi d’un examen final.

Voici la liste des documents qui peuvent vous être demandé pour obtenir un permis local, nous vous conseillons d’avoir l’ensemble de ces documents en votre possession :
• Votre passeport
• Votre carte d’identité nationale.
• Votre permis de conduire original et sa copie
• Une copie de votre Iqama (permis de résidence)
• Un relevé d’information restreint (RIR) délivré par la préfecture de votre permis de conduire d’origine
• Une traduction en arabe certifiée de votre permis de conduire national par un traducteur certifié
• Un certificat médical attestant de votre aptitude à conduire (test sanguin et de vision)
• 4 photos d’identité récentes
• Une lettre de votre sponsor/employeur

En plus des documents, vous devrez effectuer le paiement des frais requis. Le coût moyen de la conversion d’un permis de conduire est d’environ 100 SAR. Ce montant peut varier, donc il est préférable de vérifier les frais exacts auprès du « MOI Traffic Department » ou sur le site web officiel du ministère de l’Intérieur.

En ce qui concerne le test de vision, vous devrez vous rendre dans l’hôpital de votre choix pour effectuer cet examen. Le coût habituel pour le test de vision est d’environ 150 SAR. Il est important de choisir un hôpital agréé par le « MOI Traffic Department » pour effectuer ce test.

Une fois que vous avez rempli le formulaire, rassemblé tous les documents requis et effectué le paiement des frais, vous pouvez prendre rendez-vous via l’application ABSHER avec le « MOI Traffic Department » pour finaliser le processus de conversion de votre permis de conduire.

4) Acheter une voiture

Il est possible pour les expatriés d’acheter un véhicule sur place. Cependant, il est essentiel de noter que l’achat d’un véhicule neuf peut être assez coûteux, tandis que la plupart des voitures d’occasion ont souvent été impliquées dans des accidents.
De plus, il peut être difficile de trouver des pièces de rechange, même auprès de revendeurs agréés. Par conséquent, il est assez courant de se tourner vers d’autres expatriés et de se renseigner par le bouche-à-oreille pour trouver une voiture d’occasion.

En tant que propriétaire de véhicule, vous avez certaines obligations à remplir. Tout d’abord, vous devez soumettre votre véhicule à une inspection annuelle, connue sous le nom de MVPI (Motor Vehicle Periodic Inspection). Vous pouvez effectuer cette inspection en vous rendant sur le site web www.mvpi.com.
Il est également important de noter que si des réparations sont effectuées sur le véhicule après un accident ou si des modifications sont apportées (telles que la peinture ou le châssis), une nouvelle inspection MVPI doit être effectuée.

Si votre véhicule échoue à l’inspection MVPI, vous disposez d’un délai maximum de 15 jours pour effectuer les modifications nécessaires et faire recontrôler votre véhicule. En outre, vous devez obtenir une carte grise (Estimarah) pour votre véhicule et souscrire une assurance automobile. Il est fortement recommandé de souscrire une assurance tout risque pour une protection maximale.

5) Louer une voiture en Arabie saoudite

Que vous soyez touriste ou résident il est facile de louer une voiture et de nombreuses compagnies internationales sont présentes. Vous pouvez louer une voiture en présentant votre passeport, votre permis de conduire français et/ou un permis international. Cependant, il est important de noter que certaines agences de location peuvent exiger le permis de conduire saoudien, il est donc conseillé de se renseigner à l’avance en contactant directement l’agence de location.

Voici quelques points importants à connaître lors de la location d’une voiture en Arabie saoudite :
– Vous devez avoir au moins 25 ans et posséder un permis de conduire valide de votre pays de nationalité pour pouvoir louer une voiture.
– La demande de voitures de location est souvent plus élevée que l’offre, il est donc recommandé de réserver votre voiture à l’avance.
– La location de voiture peut être relativement coûteuse en Arabie saoudite, avec des tarifs d’environ 80 euros par jour pour un petit SUV.
– Avant de prendre la voiture, il est important de vérifier attentivement son état, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Bien que les agences de location soient généralement peu regardantes sur l’état du véhicule au retour, il est préférable de prendre des précautions.
– Il est possible de louer des 4×4 en Arabie saoudite, mais il est important de noter que l’assurance ne couvre généralement pas la conduite tout-terrain (off-road).
– Les voitures de location ne peuvent pas être conduites à l’extérieur du pays sans autorisation préalable.

Parmi les agences de location de voitures disponibles en Arabie saoudite, on retrouve des noms bien connus tels que Avis, Hertz, Sixt, et d’autres. Il est également possible de louer auprès de compagnies locales comme Yelo, une agence recommandée à Riyadh

6) Les divers frais associés à la voiture

7) Se déplacer en taxi à Riyadh et Jeddah

8) Les transports en commun

Bonne route, soyez prudent !

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter  pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » d'expatriés en Arabie saoudite. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi